Publications – Chapitres / Ouvrages

Chapitres d’ouvrage :


 

In press :

Caillaud, S. (in press). Triangulation des méthodes d’analyse du discours en psychologie sociale. Deux exemples d’études sur les représentations sociales de l’écologie. In C. Canut & P. Münchow (Eds). Le langage en sciences humaine et sociales. Paris : Editions Lambert Lucas.

Caillaud, S. & Flick, U. (in press). Triangulation méthodologique. Ou comment penser son plan de recherche. In G. Lo Monaco, S. Delouvée & P. Rateau (Eds). Les représentations sociales. Bruxelles : Editions De Boeck.

Feertchak H. ( à paraitre) – Le projet coopératif, hier, aujourd’hui, demain. Dans Y.-Ch. Zarka (Ed.), Repenser la tragédie des biens communs . Paris : Armand Colin

Filck, U. Foster, J. & Caillaud, S. (in press) Methods of research. In G. Sammut, E. Andreaouli & G. Gaskell (Eds) Handbook of Social Representations. Cambridge: Cambridge University Press.

Rubens, L., & Vaidis, D. (à paraître, 2015). Hypocrisie et Menace pour le Soi : Comment rappeler les transgressions concernant l’écologie permet l’adoption de comportements adaptés. In S. Caillaud, V. Bonnot et E. Drozda-Senkowska (Eds.). La menace : approche psycho-sociale (pp. xx-xx). Rennes : Presses Universitaires de Rennes.

Verniers, C., Bonnot, V., Darnon, C., Dompnier, B., & Martinot, D. (in press). How gender stereotypes of academic abilities contribute to the maintenance of gender hierarchy in higher education. In K. Faniko, F. Lorenzi-Cioldi, O. Sarrasin, & E. Mayor (Eds.), Men and Women in Social Hierarchies. London: Routledge.


Année 2014 :

Alexopoulos, T., & Drozda-Senkowska, E. (2014). De l’utilisation routinière vs ajustée de nos connaissances et croyances : éléments psycho-sociaux indispensables à l’anticipation. In E. Sieroff, E. Drozda-Senkowska, A.-M. Ergis, S. Moutier  (Eds.), Psychologie de l’anticipation. Paris : Armand Colin.

Feertchak H. (2014) – Réponses aux urgences environnementales : comment favoriser les changements culturels et comportementaux ? Dans Y.-Ch. Zarka (ed.), Le monde émergent , Les nouveaux défis environnementaux , tome 2, Editions Armand Colin

 Année 2012 :

Azoulay, C.,Emmanuelli, M., Corroyer, D. (2012). Nouveau manuel de cotation des formes au Rorschach. Paris : Dunod (Collection: Les outils du psychologue). (m)

Krauth-Gruber, S., & Bonnot, V. (2012). Emotions et régulation émotionnelle dans les relations intergroupes. In M. Mikolajczak & M. Desseilles (Eds.), Traité de la régulation émotionnelle. Bruxelles : De Boeck. (M)

Pahlavan, F. & Metayer, S. (2012). Effect of Negative Affect on Processing of Compatible versus Incompatible Information about Self. In M. Columbus (Eds.) Psychology of Aggression: New Research. New York : NOVA publishers (pp. 1-36).

Année 2011 :

Drozda-Senkowska, E. (2011). La révolte contre le mépris : quand la reconnaissance de l’interdépendance dans la relation de service permet d’éviter le mépris. Dans M. Calligaro et J-J. Gressier (éds), Servir ou disparaître…quand esprit de service devient une nécessité pour l’entreprise. Paris : Vuibert pp. 243-259 (M)

Pahlavan, F. (Ed.). 2011. Multiple Facets of Anger: Getting Mad or Restoring Justice. New York: Nova Science Publishers.

Pahlavan, F. (2011). High-Level Constructed Social Threats: “Out of Sight, Out of Mind”, In F. Pahlavan (Ed.) Multiple Facets of Anger: Getting Mad or Restoring Justice. New York: Nova Science Publishers. pp. 147-193 (M)

 Année 2010 :

Caillaud, S. (2010). Identität und Ökologie. Die „grünen Deutschen“: Funktionen eines Französischen Stereotyps (Identité et écologie. Les „Allemands écolos“. Fonctions d’un stéréotype français). In Deutsch-Französiches Institut (Ed), Französische Blicke auf das zeitgenössische Deutschland: Eine Zustandsbeschreibung (Regards français sur l’Allemagne contemporaine : Un état des lieux) (pp. 61-76). Wiesbaden : VS Verlag für Sozialwissenschaften.

Coudin, G. (2010). Vieillir n’est pas une maladie. Dans C. Halpern (Ed.), La Santé, un enjeu de société. Auxerre : Sciences Humaines Editions, pp 54-59 (M)

Drozda-Senkowska, E. (2010). Entre l’incompétence et l’imprudence. Dans A. Somat et P. Morchain (Eds.), La psychologie sociale appliquée. Rennes : PUR pp. 23-31 (M)

Drozda-Senkowska, E, Dubois, N. & Mollaret, P. (2010). Psychologie sociale : vivre et penser autrui. Paris : PUF (M)

Moser, G., Navarro, N., Ratiu, E., & Weiss, K. (2010). Cultural Background and Environmental Context of Water Perception and Use. In V. Corral-Verdugo, C.H. Garcia-Cadena, & M. Frias-Armenta (eds.), Psychological Approaches to Sustainability: Current Trends in Theory, Research and Applications. (pp. 337-360). New York : Nova Science Publisher. (M)

Muller, D., Fayant, M.-P., & Lastrego, S. (2011). Evaluation et comparaison sociale. L’évaluation, une menace ? F. Butera, C. Buchs., & C. Darnon. Presses Universitaires de France: 15 – 23.

Année 2009 :

Corroyer, D., & Wolff, M. (2009). A Analise estatistica de dados em psicologia – Conceitos e métodos de base (J. Pinheiro, Trans.). Lisbonne (Portugal) : Instituto Piaget [Traduction de Corroyer, Wolff, 2003]. (M)

Feertchak H. & Gamby-Mas, D. (2009) – Valeurs et idéologie, le cas des valeurs démocratiques. Dans M.-L. Rouquette (ed.), La pensée sociale, Editions ERES, pp.33-57 (M)

Pahlavan, F. & Nemlaghi-Manis, E. (2009). Affective-cognitive regulation of aggressive behaviour. In C. Quin and S. Tawse (Eds.) Handbook of Aggressive Behavior Research (chapter 13). New York: Nova Science Publishers, Inc. pp. 377-397 (M)

Subra, B. (2009). Distance sociale. In Taguief, P.A. & Policar, A. (Eds). Dictionnaire historique et critique du racisme. Paris : Presses Universitaires de France

Année 2008 :

Courtin, C., Melot, A.-M., & Corroyer, D. (2008). Achieving efficient learning : Why understanding Theory of Mind is essential for deaf children… and their teachers. In M. Marschark & P. Hauser (Eds.), Deaf cognition, foundations and outcomes. (pp. 102-130). New York : Oxford University Press. (m).

Drozda-Senkowska, E., Krauth-Gruber, S., & Sanocka, M. (2008). Je t’aime moi non plus: les groupes qui nous affectent et qui nous menacent. Dans S. Berjot et B. Paty (éds), Stress, Santé, Société. Reims: PUR pp. 317-348 (M)

Krauth-Gruber, S., Hudaverdian, L., & Drozda-Senkowska,E., (2008). L’enfer c’est les autres…? Des comparaisons aux menaces sociales interpersonnelles. Dans S. Berjot et B. Paty (éds), Stress, Santé, Société. Reims: PUR, pp. 389-416. (M)

Niedenthal, P., Krauth-Gruber, S., & Ric, F (2008). Comprendre les émotions: Perspectives cognitives et psycho-sociales. Wavres : Belgique, Éditions Mardaga. (M)

Rozencwajg, P., & Corroyer, D. (2008). L’analyse qualitative des scores dans les tests d’intelligence : le cas des Similitudes de Weschler. In E. Loarer , J.-L. Mogenet, F. Cuisinier, H. Gottesdiener , P. Mallet, P. Vrignaud (Eds.), La Psychologie différentielle et ses applications (pp. 67-70). Rennes: Presses Universitaires de Rennes. (M)

Sanitioso, R. (2008). Motivation, rappel des souvenirs autobiographiques et perception de soi positive. In P. Piolino, C. Thomas-Antérion & F. Eustache, Des amnésies organiques aux amnésies psychologènes (Collection Neuropsychologie). Marseille : Solal. pp. 127-138 (M)

Année 2007 :

Caillaud, S. (2007). Processus de catégorisation croisée chez les jurés. In H. Boyer (Ed), Stéréotypage, stéréotypes : fonctionnements ordinaires et mises en scène. Tome II identité(s) (pp. 45-48). Paris : L’Harmattan.

Drozda-Senkowska, E., Ric, F., et Muller, D. (2007). Agir et décider collectivement en situations d’exception : une étude de cas. Paris : Les Documents du C2SD, Ministère de la Défense (M)

 

 

Ouvrages :


Menaces Sociales et Environnementales : Repenser la Société des Risques

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous avons le plaisir de vous annoncer la parution de l’ouvrage « Menaces Sociales et Environnementales : Repenser la Société des Risques » édité par Sabine Caillaud, Virginie Bonnot et Ewa Drozda-Senkowska (Laboratoire de Psychologie Sociale, Université Paris Descartes) aux Presses Universitaires de Rennes. Vous trouverez ci-dessous un lien vers le bon de commande, une présentation du livre et le sommaire.

Bon de commande

http://lps.recherche.parisdescartes.fr/wp-content/uploads/sites/5/2017/05/BC-Menaces-sociales-et-environnementales-1-2.pdf

Présentation

Le monde est plein de dangers : crise économique, chômage,incivilités, délinquance, crimes, guerre et conflits, problèmes de santé publique, sécurité nucléaire, changements climatiques, extinction d’espèces… Mais les risques, nous dit-on, sont maîtrisables. On les quantifie, on les prévoit, on les évite, on légifère et on cherche à s’en protéger. Pourtant nous avons peur, la menace est là : elle se diffuse, s’installe, s’amplifie et crée climat social inquiétant. Notre capacité à anticiper le danger – pourtant si utile à notre adaptation – devient encombrante : dans ce climat social anxiogène, nous anticipons des menaces partout et, pire encore, nous avons le sentiment de ne pas disposer de ressources suffisantes pour faire face. Nous laissons alors souvent pour des temps meilleurs ou à d’autres, plus « courageux », le soin de relever les défis.

Au-delà de l’engouement médiatique qu’il suscite, le concept de menace offre un cadre de réflexion scientifique socialement utile. Plus englobant que le risque, la menace renvoie à la fois à un sentiment diffus, à l’anticipation de conséquences négatives qu’on ne sait nommer avec certitude mais que l’on pressent, et à une évaluation concomitante d’une certaine impuissance à y faire face. La psychologie sociale, dont la spécificité tient au regard qu’elle porte sur l’individu et la société, a d’ores et déjà initié une réflexion autour de ce concept. Elle s’appuie sur des études empiriques qui répondent aux problématiques sociales actuelles et fournit ainsi un cadre d’analyse et d’interventions qui retiendra l’attention des chercheurs, étudiants et professionnels impliqués dans la compréhension et la gestion des menaces.


Psychologie de l’anticipation

E. Sieroff, E. Drozda-Senkowska, A.-M. Ergis, S. Moutier  (Eds.) Paris : Armand Colin.

psychologie de l'anticipation

Les relations de l’humain au temps sont des marqueurs forts de son identité et de sa culture individuelle et collective, et l’anticipation y occupe une place de choix. Qu’en dit la psychologie contemporaine dans sa riche diversité ?
Réunissant des auteurs appartenant à tous les champs de la psychologie, l’ouvrage envisage les divers aspects de l’anticipation, allant de son contexte social jusqu’à ses mécanismes intimes au niveau du cerveau. Il présente l’anticipation en rapport avec les questions de l’homme dans la société et dans son environnement de travail, dans ses relations avec l’émotion, la prise de décision et les risques, puis dans ses aspects cognitifs et neuropsychologiques ainsi que cliniques.
Cette perspective permet de voir les similitudes et les différences de ces différentes approches, et les réponses qu’elles proposent aux multiples questions sur l’anticipation. Toutefois, toutes les théories insistent sur le coût cognitif et émotionnel de l’anticipation, qui en fait une notion centrale de la psychologie.


 

Multiple facets of Anger: Getting mad or restoring justice?

Farzaneh Pahlavan (2011), New York: Nova Science Publishers, Inc

Multiple Facets of Anger: Getting Mad or Restoring Justice?

 

This book examines the current state of research on anger and reflects the expanding understanding of how anger as an emotion interfaces with other aspects of psychological functioning, including behavior. It takes into account work by pioneers in this field as well as efforts by new investigators, all of which have to deal with the ambiguity and subjectivity of the construct by being clear about how they conceptualize it. This book provides a representative sampling of cutting-edge research and theory on anger.


 

La face cachée des émotions

Berthoz, S. & Krauth-Gruber, S. (2011). Paris : Edition Le Pommier (collection « Le collège de la cité »). 

la face cachée des émotions

Pourquoi avons-nous des émotions ? Quelles sont-elles ? Comment naissent-elles ? Quelles sont leurs fonctions ? Comment l environnement social interfère-t-il avec nos émotions ?
Banales à première vue, ces questions s avèrent infiniment complexes dès que l on essaie de cerner la nature exacte d une émotion. « La psychologie des émotions », première partie de ce livre décapant, dresse un panorama synthétique des composantes d une émotion. Longtemps laissée pour compte des recherches en sciences cognitives et en neurosciences, l étude des émotions a bénéficié ces dernières années des avancées technologiques de la neuroimagerie, une discipline extrêmement jeune. Elles permettent d appréhender désormais quelles structures du cerveau nous font avoir peur, être joyeux, mais aussi celles impliquées dans le contrôle de nos comportements connectés aux valeurs du groupe social. Les neurosciences des affects sont devenues un domaine de recherche à part entière. Elles posent crûment la problématique de la canalisation de l activité cérébrale, des modifications possibles de notre comportement, de l exploitation de nos émotions et de leur « régulation ».


Psychologie sociale

Ewa Drozda-Senkowska, Nicole Dubois & Patrick Mollaret (2010). PUF

 

Psychologie sociale

 

Ce manuel, écrit dans un style direct, interpellant et « vivant », s’adresse principalement aux étudiants débutants (licence). Il présente les théories, les approches et les recherches relativement peu ou insuffisamment traitées dans d’autres ouvrages de ce type, mais largement enseignées en L1, L2 ou L3. Il est organisé autour des trois questions suivantes : comment nous faisons-nous une idée sur les gens ? Comment nous faisons-nous les idées sur le monde ? Comment réagissons-nous au monde, aux autres et à nous-mêmes ? Les étudiants, mais aussi les enseignants y trouveront une présentation originale de la perception sociale aboutissant sur l’idée d un individu évaluateur social ; une présentation originale de phénomènes de représentations sociales commençant par la pensée sociale, les rumeurs et les légendes urbaines ; une présentation originale et surtout plus complète des travaux sur les attitudes ainsi que sur le lien entre les attitudes et les comportements ; une première présentation pédagogique complète en langue française des travaux sur la comparaison sociale ; une présentation originale et actualisée des travaux sur la dissonance cognitive et l’engagement.

 

La Pensée sociale

Michel-Louis Rouquette (2009). Eres
la pensée sociale

Trente-cinq ans après en avoir proposé la notion, Michel-Louis Rouquette présente ici un échantillon actualisé des travaux sur la pensée sociale. Alors qu’ils se sont au fil des ans multipliés et diversifiés, ils offrent à la fois une unité d’inspiration et une pluralité méthodologique, au cœur de la psychologie sociale. Depuis l’origine, cette perspective de recherche s’attache aussi bien à l’intervention de facteurs sociaux dans la détermination des processus de pensée qu’à la spécificité de ceux-ci lorsqu’ils portent sur des objets sociaux d’importance collective. Ces deux aspects sont les facettes complémentaires d’une même réalité, comme le montrent particulièrement bien l’étude des rumeurs ou celle de la mémoire collective.
Touchant à l’ensemble des sciences sociales, à l’épistémologie et à l’histoire, les travaux sur la pensée sociale, dont ce livre rend compte, offrent des outils d’analyse et des clés de compréhension pour les mouvements sociaux d’hier et d’aujourd’hui. Ils permettent de restituer les faits de communication dans un espace conceptuel enrichi, intégrant les activités cognitives et les rapports intergroupes. Ils contribuent ainsi à rendre à la psychologie sociale son statut de discipline nécessaire.

 

Comprendre les émotions : Perspectives cognitives et psycho-sociales

Paula Niedenthal, Silvia Krauth-Gruber, François Ric (2008). Mardaga

comprendre les émotions

Ce livre porte sur les états émotionnels et leur rôle central dans le comportement humain. Il aborde de nombreux points centraux de la psychologie des émotions tels que la définition et la mesure des émotions, leurs aspects conscients et inconscients, la manière dont les situations sociales et les processus sociaux influencent les expériences émotionnelles, la régulation des émotions et ses effets sur la santé mentale, ainsi que la manière dont la culture modèle, ou modère, les expériences émotionnelles.

Les émotions sont ici abordées sous l’angle de leurs différentes composantes, leurs fonctions respectives et la manière dont elles interagissent avec l’environnement social. Plutôt que d’opposer la biologie et la culture, l’approche développée dans ce livre considère que biologie et facteurs sociaux constituent deux déterminants fondamentaux du déclenchement de l’émotion et de son expérience subjective.

Les différentes parties de ce livre sont structurées autour d’approches ou de modèles spécifiques, replacés dans leur contexte historique, et des questions auxquelles ces modèles tentent de répondre. Les différents modèles (ou approches) sont évalués à la lumière des preuves scientifiques disponibles.

 

La créativité

Michel-Louis Rouquette (2007 – 7e édition). Presses Universitaires de France

la créativité rouquette

Qu’est-ce qu’un processus créatif ? Y a-t-il une ingénierie de la création ? Cet ouvrage montre comment la créativité est simultanément une oeuvre de connaissance, un enjeu de communication et un effet de sociabilité. Les éléments d’expérience ou de savoir qui s’y trouvent impliqués résultent de l’accumulation des réalisations antérieures, de la différenciation des réseaux d’échange et de pouvoir et de l’utilisation complexe de ces réseaux.

 

Psychologie sociale expérimentale

Ewa Drozda-Senkowska (2006). Armand Colin

psychologie sociale experimentale

Depuis ses débuts, la psychologie sociale a fait appel à l’expérimentation. Cette méthode d’investigation scientifique impose de nombreuses exigences. Il est, en effet, difficile de comprendre la plupart des travaux menés à ce jour, dans ce domaine, si l’apprentissage de cette discipline n’a pas été précédé par la connaissance expérimentale.
Cet ouvrage a été conçu pour pallier cette difficulté. Après une brève présentation des fondements de la méthode expérimentale, suit l’analyse des principales expérimentations dans trois domaines fréquemment enseignés en premier cycle : l’ influence sociale, le groupe et la perception sociale. On découvre alors que l’expérimentation en psychologie sociale est une fascinante aventure intellectuelle, un défi lancé aux chercheurs et à tous ceux qui veulent comprendre les phénomènes sociaux sans réduire leur complexité.
Excellente initiation à la psychologie sociale expérimentale, ce manuel répond aux besoins des étudiants qui découvrent la psychologie sociale dans le cadre des enseignements dispensés en premier cycle universitaire. Cependant, il peut également intéresser tous ceux qui, pour des raisons professionnelles ou personnelles, cherchent à se familiariser avec cette discipline qui éclaire d’un regard particulier l’individu dans son fonctionnement avec autrui.

Logo Université Paris Descartes

Back to Top