Bonnot, Virginie (MC)

Bonnot, Virginie (MC)

email :virginie.bonnot@parisdescartes.fr

Tél : 01.76.53.29.03
Bureau n°5022

https://www.researchgate.net/profile/Virginie_Bonnot

 

 

Thèmes de Recherche

– Régulation sociale des comportements et fonctionnements cognitifs
– Idéologies de justification des systèmes inégalitaires (stéréotypes de genre, méritocratie)
– Émotions collectives

 

Responsabilités (pédagogiques, scientifiques, administratives)

Actuelles :

  • Responsable de l’UE de Psychologie Sociale en Licence 2e année, et des UE « Vulnérabilité » (stigmatisation, menaces de l’identité sociale) et « Responsabilité Sociale des Entreprises » au sein de la spécialité Psychologie Sociale du Master de Psychologie.
  • Membre du Conseil Scientifique et Pédagogique (CSP) de la Cité du Genre de l’Université Sorbonne-Paris Cité (Paris Descartes, Sorbonne Nouvelle, Paris Diderot, Paris 13 et Sciences Po).

Avant septembre 2017 :

  • Directrice adjointe de l’Institut de Psychologie de l’Université Paris Descartes (2014-2017)
  • Co-Responsable d’un projet pédagogique Réussite en Licence (IDEX Université Sorbonne Paris Cité). 2015-2016
  • Membre du bureau pour la mise en place de Conférences Nationales en Psychologie (Partenariat Institut de Psychologie, FFPP et Journal des Psychologues) 2014-2016
  • Directrice des études pour la 2e année de Licence, membre du Conseil Pédagogique de Licence. (2011-2014)
  • Secrétaire Générale de l’Association pour la Diffusion de la Recherche Internationale en Psychologie Sociale (ADRIPS). 2011-2014
  • Responsable de l’UE « EDUK » Adaptation et inadaptation scolaire, éducation et médias du Master mention Psychologie, spécialité Psychologie du Développement de l’Enfant et de l’Adolescent – U. Paris Descartes. 2011-2014
  • Membre du bureau de l’Axe Thématique Prioritaire de l’Université Paris Descartes « Transmettre, Apprendre, Savoir » 2010-2013
  • Responsable de l’UE de Psychologie Sociale en L1 (SOC1) 2007-2011

 

Contrats de recherche

Depuis 2012

2017 : Projet de recherche financé par la Cité du Genre (Université Sorbonne Paris Cité – USPC) dans le cadre de l’appel à projet Laboratoire Junior. « La parentalité à l’heure du numérique : maternage intensif sur le web 2.0 et maintien des hiérarchies de genre et de classe ». Responsable : Catherine Verniers (LPS, Université Paris Descartes). Partenaires : Yvette Assilaméhou (U. Sorbonne Nouvelle), Sarah Lécossais (U. Paris 13).

2012-2015 : Bonnot, V. & Krauth-Gruber, S. (2012-2015). ANR – GENIM « Maintien des inégalités de genre: processus psychologiques et sociaux légitimateurs. ». Programme « Métamorphoses des sociétés. Inégalité – Inégalités » (ANR 11 INEG 002 02). Responsable : Delphine Martinot (LAPSCO, Université Blaise Pascal – Clermont-Ferrand). Partenaires : LPM, Université Paris Descartes (V. Bonnot & S. Krauth-Gruber), Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive, Université Blaise Pascal (M. Court, C. Darnon, M. Désert, D. Martinot & S. Redersdorff), Laboratoire de Psychologie Sociale, Université de Lausanne, Suisse (F. Butera & B. Dompnier).

 

Publications

– Articles dans des revues à comité de lecture – Depuis 2014

Bonnot, V., & Krauth-Gruber, S. (2018) Stereotype-consistent memories: how system justification motive distorts past information related to self. Journal of Social Psychology, 158(1), 125-136. doi.org: 10.1080/00224545.2017.1317232.

Bonnot, V., & Krauth-Gruber, S. (2018). Guilt norms regarding historical violence and implications for intergroup relations in France. International Journal of Intercultural Relations, 62, 43-54. doi.org/10.1016/j.ijintrel.2017.05.003

Bonnot, V., & Krauth-Gruber, S. (2016). System-justifying Behaviors: When Feeling Dependent on a System Triggers Gender Stereotype-consistent Academic Performance. European Journal of Social Psychology, 46, 776-782. doi: 10.1002/ejsp.2201

Bonnot, V., Krauth-Gruber, S., Drozda-Senkowska, E., & Lopes, D. (2016). Emotional reactions to the French colonization in Algeria: The normative nature of collective guilt. Social Science Information, 55, 531–554. doi:10.1177/0539018416661653

Caillaud, S., Bonnot, V., Ratiu, E., & Krauth-Gruber, S. (2016). How groups cope with collective responsibility for ecological problems: symbolic coping and collective emotions. British Journal of Social Psychology, 55(2), 297-317. doi: 10.1111/bjso.12126

Wiederkehr, V., Bonnot, V., Krauth-Gruber, S., & Darnon, C. (2015). Belief in school meritocracy as a system-justifying tool for low status students. Frontiers in psychology, 6:1053. doi: 10.3389/fpsyg.2015.01053

Bonnot, V., & Jost, J. (2014). Divergent effects of system justification salience on men’s and women’s academic self-assessments and memory for their standardized test scores. Group Processes and Intergroup Relations, 17, 453-464. DOI:10.1177/1368430213512008.

– Chapitres d’ouvrage

Bonnot, V., & Verniers, C. (2017). Quand système menacé rime avec système renforcé : la justification du système, un défi? In S. Caillaud, S., V. Bonnot, & E. Drozda-Senkowska (Eds.). Menaces sociales et environnementales : Repenser la société des risques. Rennes : Presses Universitaires de Rennes.

Bonnot, V. (2017). Psychologie Sociale. In N. Mathevon & E. Viennot (Eds.). La difference des sexes: Questions scientifiques, pièges idéologiques. Editions Belin.

Verniers, C., Bonnot, V., Darnon, C., Dompnier, B., & Martinot, D. (2015). How gender stereotypes of academic abilities contribute to the maintenance of gender hierarchy in higher education. In K. Faniko, F. Lorenzi-Cioldi, O. Sarrasin, & E. Mayor (Eds.), Gender and Social Hierarchies. Perspectives from Social Psychology. London: Routledge.

Krauth-Gruber, S., Bonnot, V., & Drozda-Senkowska, E. (2013). Menaces et peurs collectives : Apeurés, restons-nous des citoyens éclairés ? In P. Rateau & S. Delouvée (Eds.). Les peurs collectives. Editions Eres.

Krauth-Gruber, S., & Bonnot, V. (2012). Emotions et régulation émotionnelle dans les relations intergroupes. Chapitre 28, pp. 429-440. In M. Mikolajczak & M. Desseilles (Eds.), Traité de la régulation émotionnelle. Bruxelles : De Boeck.

– Ouvrages

Caillaud, S., Bonnot, V. & Drozda-Senkowska, E. (Eds) (2017). Menaces sociales et environnementales : Repenser la société des risques. France : Presses Universitaires de Rennes.

 

Communications – Depuis 2014

– Orales et affichées dans des colloques nationaux et internationaux

Bonnot, V., & Krauth-Gruber, S. (2017). Gender stereotype-consistent memories and behaviors in contexts of high system-dependency. 18th General Meeting of the European Association of Social Psychology, Granada, Spain (July 5-8).

Krauth-Gruber, S., & Bonnot, V. (2017). Collective guilt norms and present-day intergroup relations in the light of France’s colonial past. 18th General Meeting of the European Association of Social Psychology, Granada, Spain (July 5-8).

Krauth-Gruber, S., & Bonnot, V.(2016). Le rôle de la responsabilité perçue et des émotions collectives dans la volonté d’agir contre la pauvreté. Onzième Colloque International de Psychologie Sociale en Langue Française, Genève, France (29 juin-01 juillet).

Bonnot, V., & Krauth-Gruber, S. (2016). Quand se sentir dépendant du système conduit à des performances stéréotypées. Onzième Colloque International de Psychologie Sociale en Langue Française, Genève, France (29 juin-01 juillet).

Verniers, C., Bonnot, V., Darnon, C., Dompnier, B., & Martinot, D. (2014). How gender stereotypes on academic abilities contribute to the maintenance of gender hierarchy in higher education. Communication orale présentée au Men and Women in Social Hierarchies Symposium, Genève, Suisse (27 mars).

Bonnot, V., Jost, J. T., & Krauth-Gruber, S. (2014). Gender stereotypes and academic meritocracy as system justification ideologies in academic contexts. Symposium organisé par F. Autin, C. Darnon & F. Butera: Ironies of selection in education: Low-status students between status blindness and status assets. 17th General Meeting of the European Association of Social Psychology, Amsterdam (9-12 juillet).

Mosso, C., Bonnot, V., Rutto, F., N. Starosvetskaya (2014). Cross-cultural validation of the system justification scale across Europe. Symposium organisé par A. Cichocka & J.T. Jost: The psychology of system justification: International perspectives. 17th General Meeting of the European Association of Social Psychology, Amsterdam (9-12 juillet).

Krauth-Gruber, S., & Bonnot, V. (2014). When students worry for their professional future: Collective angst deteriorates divergent thinking.17th General Meeting of the European Association of Social Psychology, Amsterdam (9-12 juillet).

– Séminaires et conférences invitées

Bonnot, V., Krauth-Gruber, S., & Verniers, C. (2017). Légitimation des inégalités scolaires : le rôle des stéréotypes de genre relatifs aux compétences, attributs et potentiel supposé des femmes et des hommes. Colloque International « La citoyenneté en débat(s) » organisé par le pôle Sciences sociales Université Sorbonne Paris Cité et Action structurante « La fabrique du politique » de l’Université Paris Diderot, Paris (22-24 novembre).

Krauth-Gruber, S., & Bonnot, V. (2017). Quand des citoyens apeurés deviennent des citoyens moins capables de raisonner. Colloque International « La citoyenneté en débat(s) » organisé par le pôle Sciences sociales Université Sorbonne Paris Cité et Action structurante « La fabrique du politique » de l’Université Paris Diderot, Paris (22-24 novembre).

Bonnot, V. (2017). Biais et stéréotypes : pour une prise de conscience. Conférence invitée au séminaire régional Egalité professionnelle au CNRS (délégation Midi-Pyrénées), Toulouse (18 mai).

Caillaud, S., Bonnot, V. & Krauth-Gruber, S. (2017). Responsable de la pollution, nous ? Réponse collective face à une menace identitaire. Colloque « Les menaces. Ouverture d’un champ de recherche transdisciplinaire », organisé par Michel Wieviorka, Jean-Pierre Dozon, Denise Jodelet et Jorge Vala, Paris (12-13 janvier).

Bonnot, V. (2016). Gender stereotypes and unconscious bias. Conférence invitée pour les responsables politiques et académiques de Chypre dans le cadre du Projet Européen GENDER-NET (pilot transnational research policy initiative funded by the European Commission), Nicosie, Cyprus (9 juin).

Bonnot, V. (2016). « Sentiment d’incompétence des femmes : comment se construit-il, pour quelles conséquences ? » Séminaire OriGenre, Institut National d’Etude du Travail et d’Orientation Professionnelle (CNAM-INETOP) (15 janvier).

Bonnot, V. (2015). Hommes et femmes sous influence : quand les stéréotypes de genre servent la reproduction sociale. Bilan et perspectives des journées « Filles et maths: une équation lumineuse ». Organisée par l’Association Femmes et Mathématiques, Institut Henri Poincaré, Paris (12 octobre).

Bonnot, V. (2014). Les émotions collectives dans les relations de classes et les relations interethniques. Séminaire de recherche, LAPSCO, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand (12 juin).

 

Diffusion de la recherche – Depuis 2014

  • Bonnot, V. (2017). Comment les stéréotypes de genre corrompent nos perceptions, nos jugements et nos comportements : quelques apports de psychologie sociale. Gazette des Mathématiciens (Bulletin interne de la Société Mathématique de France), n°153, septembre 2017.
  • Bonnot, V., & Verniers, C. (2017). Pour en finir avec les stéréotypes. Article pour le dossier Parité de la Revue Cerveau et Psycho, n°88, mai 2017.
  • Bonnot, V. (2017). Stéréotypes de genre : des biais inconscients aux conséquences réelles. Présentation dans le cadre du séminaire d’échanges du Think Thank Stéréotypes et Mixité organisé par le réseau mixité (AlterEgales) du Groupe Caisse des Dépôts. (Paris, 29 mars).
  • Supervision de l’élaboration d’un guide pédagogique « Apprentissage coopératif et auto-régulation » par Marine Delaval (post-doc sur le projet pédagogique IDEX-USPC « Réussite en Licence »), à destination des enseignants de USPC.
  • Co-organisation d’une journée pédagogique autour de l’apprentissage coopératif et de l’autorégulation dans le cadre du projet IDEX-USPC « Réussite en Licence » le 23 juin 2016
  • Organisation d’un cycle de conférences « Enjeux éducatifs au cœur de l’École : contribution de la psychologie sociale aux débats » à l’automne 2015 dans le cadre des Conférences Nationales : A la découverte de la psychologie d’aujourd’hui (Partenariat Institut de Psychologie, FFPP et le Journal des Psychologues).
  • Interview pour l’Observatoire des Inégalités, propos recueillis par Nina Schmidt (chargée de mission, responsable de l’antenne Ile-de-France), publié le 06 février 2015 à l’adresse : http://www.inegalites.fr/spip.php?page=analyse&id_article=2044&id_rubrique=116&id_mot=27&id_groupe=15

 

Enseignements

Licence :

  • Psychologie sociale (SOC2, CM et TD en L2)
  • Option « Psychologie sociale de l’éducation » (TD en L3)
  • Cognition Sociale (CS, TD L3)

Master Psychologie, spécialité « Psychologie sociale : gestion des menaces sociales et environnementales » (Spécialité PRO et R) :

  • Option Développement Durable / Responsabilité Sociale des Entreprises (Diversité au travail, Protection de l’environnement)
  • Stigmatisation, conséquences des menaces de l’identité sociale (au sein de l’UE « Vulnérabilité et ses effets psychosociaux »)

Master Psychologie, spécialité « Psychologie du développement » :

    • Psychologie sociale de l’éducation dans l’UE DESO (Psychologie du développement, enfance et société)

Formation des Psychologues de l’Education Nationale : Psychologie Sociale
 

Thématiques de TER en M1 :

1) Légitimation des rapports sociaux, régulation sociale des fonctionnements cognitifs

Les individus sont motivés à justifier les rapports sociaux inégalitaires entre les groupes, et ce quel que soit leur groupe social d’appartenance. Ainsi, même les membres de groupes sociaux défavorisés peuvent être amenés à justifier leur statut défavorable dans la société. Les stéréotypes qui attribuent des compétences différentes aux divers groupes sociaux constituent des croyances légitimantes qui permettent de justifier ce système inégalitaire. L’objectif de ce TER est de mettre en évidence l’influence de ces processus de légitimation des hiérarchies sociales sur le fonctionnement cognitif des individus (e.g., perceptions de compétence, perception de discrimination, performance des membres de groupes stéréotypés…). La méthode expérimentale sera privilégiée.

2) Émotions collectives et comportements sociaux (en collaboration avec Silvia Krauth-Gruber)

Les émotions collectives sont ressenties du fait de nos appartenances sociales. Nous pouvons par exemple ressentir de la culpabilité collective pour ce que notre groupe a fait à un autre groupe (e.g., colonisation) ou éprouver de la peur collective si nous avons l’impression que d’autres membres de notre groupe sont menacés (e.g., insécurité physique, ou sociale dans le cas du chômage). L’une des fonctions importantes de ces émotions collectives est de susciter des intentions comportementales adaptatives pour faire face à la situation qui a déclenché l’émotion (par exemple, des comportements de réparation en cas de culpabilité ou des comportements de protection dans le cas de la peur). Ces émotions peuvent aussi influencer le fonctionnement cognitif de l’individu et par la suite biaiser la perception des questions de société. La peur peut, par exemple, paralyser l’esprit critique et conduire à stigmatiser des exogroupes. L’objectif de ce TER est donc d’explorer l’impact de ces émotions collectives sur les cognitions et les comportements sociaux, qu’ils soient positifs (comportements d’aide) ou négatifs (comportements discriminatoires). La méthode expérimentale sera privilégiée.  
 

Logo Université Paris Descartes

Back to Top