Catherine Verniers (MC)

Verniers, Catherine (MC)

(+33) 176 532 979
Bureau 5021

email : catherine.verniers@parisdescartes.fr

https://www.researchgate.net/profile/Catherine_Verniers

 

Thèmes de Recherche

Mes travaux de recherche s’inscrivent pleinement dans le champ de la psychologie sociale expérimentale. Ma recherche porte principalement sur les explications de niveau idéologique favorisant la justification et la perpétuation des hiérarchies de genre. Une grande part de mes travaux a pour objet la description des contenus des stéréotypes de genre quant aux caractéristiques psychologiques des élèves, et l’étude de leur rôle dans la justification de la sous-représentation féminine dans les filières et les positions académiques les moins rentables (en termes de prestige, de pouvoir, de rémunération). Je développe en parallèle un axe de recherche centré sur la persistance des discriminations professionnelles à l’encontre des femmes. Dans ce cadre, je m’intéresse à la fois aux facteurs motivationnels et aux processus automatiques impliqués dans l’émergence et la légitimation des comportements discriminatoires. J’étudie en particulier la menace sur les rôles de genre en tant que croyance légitimatrice des ségrégations professionnelles, et le rôle d’un biais temporel intergoupe non conscient dans les évaluations en contexte professionnel.

 

Responsabilités

Représente du service d’enseignement de psychologie sociale et environnementale au Conseil pédagogique de Licence
Responsable de l’UE de Méthodologies et pratiques profesionnelles des psychologues de Licence 2
Responable de l’UE Environnement et Bien-être du Master 1 PSGMSE
Responsable de l’UE Ateliers recherche et professionnel du Master 3 PSGMSE

 

Contrats de recherche

Projet de recherche: La parentalite à l’heure du numerique : Maternage intensif sur le web 2.0 et maintien des hierarchies de genre et de classe. (2017-2018). Programme « Laboratoire Junior » – Cité du genre (USPC). Responsable: Catherine Verniers (Université Paris Descartes). Partenaires: Yvette Assilamehou-Kunz (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3), Virginie Bonnot (Université Paris Descartes), Sarah Lécossais (Université Paris 13).

 

Publications

Articles dans des revues à comité de lecture

Verniers, C., & Vala, J. (2018). Justifying gender discrimination in the workplace: The mediating role of motherhood myths. PLOS ONE, 13(1), e0190657. https://doi.org/10.1371/journal.pone.0190657

Verniers, C., Martinot, D., & Dompnier, B. (2016). The feminization of school hypothesis called into question among junior and high school students. British Journal of Educational Psychology. Advance online publication. doi: 10.1111/bjep.12111

Bagès, C., Verniers, C., & Martinot, D. (2015). Virtues of a hardworking role model to improve girls’ mathematics performance. Psychology of Women Quarterly, 40, 55-64. doi: 10.1177/0361684315608842.

Verniers, C., & Martinot, D. (2015). Perception of students’ intelligence malleability and potential for future success: Unfavourable beliefs towards girls. British Journal of Educational Psychology, 85, 289-299. doi: 10.1111/bjep.12073

Verniers, C., & Martinot, D. (2015). Characteristics expected in fields of higher education and gender stereotypical traits related to academic success: A mirror effect. Social Psychology of Education, 18, 719-733. doi:10.1007/s11218-015-9312-z

Verniers, C., & Martinot, D. (2015). L’EJSAG, une Echelle de Justification du Système spécifique Au Genre: Validation auprès d’une population d’adolescents et d’adultes. L’Année Psychologique, 115, 107-140. doi:10.4074/S0003503314000049

Chapitres d’ouvrage

Bonnot, V., & Verniers, C. (2017). La théorie de la justification du système ou quand système menacé rime avec système renforcé. In S. Caillaud, V. Bonnot, & E. Drozda-Senkowska (Eds), Découvrir les menaces: une alternative aux risques ? Rennes: Presses universitaires de Rennes.

Verniers, C., & Bonnot, V., Darnon, C., Dompnier, B., & Martinot, D. (2015). How gender stereotypes of academic abilities contribute to the maintenance of gender hierarchy in higher education. In K. Faniko, F. Lorenzi-Cioldi, O. Sarrasin, & E. Mayor (Eds), Gender and Social Hierarchies: Perspectives from Social Psychology (pp. 26-38). Oxford, UK: Routledge.

 

Communications

Colloques nationaux et internationaux

Verniers, C., & Vala, J. (2017, Juillet). Legitimizing gender discrimination in the workplace: the mediating role of perceived threat to family. Communication affichée présentée au colloque de l’European Association of Social Psychology (EASP), Grenade, Espagne.

Verniers, C. (2015, Juin). L’EJSAG, une Échelle de Justification du Système spécifique Au Genre : validation auprès d’une population d’adolescents et d’adultes. Communication orale présentée au Colloque Jeunes Chercheurs (ADRIPS), Dijon, France.

Verniers, C., Martinot, D., & Dompnier, B. (2014, Août). Le stéréotype de genre de réussite scolaire: un contenu favorable aux filles, en apparence. Communication orale présentée au Congrès International de Psychologie Sociale en Langue Française (ADRIPS), Paris, France.

Verniers, C., Martinot, D., & Dompnier, B. (2014, Juillet). The gender stereotype on achievement in secondary school matches the gender gap in higher education. Communication affichée présentée au colloque de l’European Association of Social Psychology (EASP), Amsterdam, Pays-Bas.

Verniers, C., Bonnot, V., Darnon, C., Dompnier, B., & Martinot, D. (2014, Mars). How gender stereotypes of academic abilities contribute to the maintenance of gender hierarchy in higher education. Communication orale présentée au Men and Women in Social Hierarchies Symposium, Genève, Suisse.

Verniers, C., Martinot, D., & Dompnier, B. (2014, Février). Relation between current efforts and potential success in the future: hard-working girls are not expected to succeed. Communication affichée présentée au colloque Society for Personality and Social Psychology (SPSP), Austin, Texas.

Verniers, C. (2013, Juin). Le stéréotype de genre de réussite scolaire. Communication orale présentée au colloque international du GID, Genre et Discrimination, Paris, France.

Séminaires/ Communications invitées

Verniers, C. (2017, Mars). Gender inequalities in school and academic paths: A system justification perspective. Séminaire de recherche, Institut des sciences sociales de l’Université de Lisbonne (ICS-UL), Lisbonne, Portugal.

Verniers, C. (2017, Mars). Les stéréotypes de genre : quelles conséquences sur les trajectoires scolaires et professionnelles des femmes? Conférence à l’invitation de la Mission de l’égalité de l’Université Paris Descartes, à l’occasion de la Journée internationale des droits des femmes, Faculté de droit, Université Paris Descartes, Paris, France.

Verniers, C. (2016, juillet). Les stéréotypes de genre: des biais inconscients aux effets patents. Mission pour la place des femmes au CNRS, délégation CNRS Paris Michel-Ange, Paris, France.

Verniers, C. (2016, avril). Stereotypes and the maintenance of gender hierarchy in higher education: perspectives from social psychology. Institut des Sciences Sociales, Université de Lisbonne, Lisbonne, Portugal.

 

Diffusion de la recherche

Bonnot, V. & Verniers, C. (2017). Orientation scolaire: pour en finir avec les stéréotypes.Cerveau & Psycho, 88, 38-43.

Verniers, C. (2015). Stéréotypes de genre et maintien des orientations sexuées : approches de psychologie sociale. La revue de la vie scolaire – Conseiller d’éducation, 198, 30-34.

Verniers, C., & Martinot, D. (2015). L’intelligence des filles moins malléable que celle des garçons? Article de vulgarisation scientifique publié sur le site de l’Université Blaise Pascal, dans la rubrique La Minute Recherche. http://www.univ-bpclermont.fr/article3017.html#utm_source

Verniers, C. (2012, Novembre). “Filles travailleuses, garçons paresseux »: quel est l’impact des réputations sur les comportements scolaires? Communication orale présentée à la conférence Porter un autre regard sur le décrocheur, Inspection académique de Limoges, Guéret, France.

 

Enseignements

Psychologie Sociale (L2)
Methodes et pratiques professionnelles des psychologues (L2 et L3)
Environnement et bien-être (M1 PSGMSE)
Analyses de données (M2 PSGMSE)
Psychologie du développement, enfance et société (M1 Développement cognitif et social de l’enfant et de l’adolescent)
Formation des psychologues de l’Education Nationale: Psychologie Sociale

Thématiques de TER en Licence 3:
Justification des inégalités de genre
En dépit de progrès certains, les inégalités de genre persistent au détriment des femmes dans les sphères privée (e.g., répartition du travail domestique, violence) et publique (e.g., faible représentativité dans les instances décisionnaires). Dans une perspective de psychologie sociale, ce TER a pour objet l’étude d’un déterminant important du maintien de ces inégalités: la motivation à la justification du statu quo. En particulier, il s’agira d’étudier les idéologies mobilisées par les individus pour justifier les hiérarchies sociales de genre. Le cadre théorique principalement mobilisé est celui de la Justification du système (Jost & Banaji, 1994). Les étudiant·e·s devront construire une problématique à partir d’une revue de littérature, élaborer un protocole expérimental, réaliser le recueil et l’analyse des données, en interpréter et en discuter les résultats au regard de la littérature.

Thématique de TER en Master:
Légitimation des rapports sociaux de genre
Les progrès indéniables accomplis dans le domaine des droits des femmes ne peuvent occulter l’anachronisme persistant que constituent les inégalités femmes-hommes dans les sociétés modernes. Au nombre des explications psychosociales à cet état de fait figure la motivation des individus, membres des groupes désavantagés inclus, à justifier les rapports sociaux existants. Diverses croyances (e.g., les stéréotypes sur les caractéristiques de personnalité ou encore sur la nature de l’intelligence des femmes et des hommes) et idéologies (e.g., la méritocratie) participent à cette justification des inégalités de genre. Ce TER a pour objet l’étude approfondie des idéologies légitimatrices des rapports sociaux de genre (e.g., leur contenu, leur développement) et de leur impact sur les processus cognitifs et comportementaux des individus en lien avec la perpétuation des inégalités de genre. Les populations étudiées sont susceptibles d’inclure adolescent.e.s et adultes. Les approches méthodologiques utilisées sont multiples et peuvent inclure méthodes quantitatives et qualitatives.

 

Logo Université Paris Descartes

Back to Top