Cycle n°3 conférences FFPP PARIS : Enjeux éducatifs au cœur de l’École : contribution de la psychologie sociale aux débats – 07 octobre 18h30

Cycle n°3 conférences FFPP PARIS : Enjeux éducatifs au cœur de l’École : contribution de la psychologie sociale aux débats – 07 octobre 18h30

Commentaires fermés sur Cycle n°3 conférences FFPP PARIS : Enjeux éducatifs au cœur de l’École : contribution de la psychologie sociale aux débats – 07 octobre 18h30

Les stéréotypes de genre : à l’origine des inégalités entre les filles et les garçons à l’école ? – Delphine Martinot

Le 07 Octobre 2015 18:30 – 19:30

« Ma fille préfère les matières littéraires et mon fils les matières scientifiques ». L’imprégnation des mentalités par ces idées reçues ne compromet-elle pas a priori l’égalité des sexes à l’école, puis la réussite scolaire, voire l’intégration professionnelle ? En effet, les femmes continuent d’être sous-représentées dans les disciplines universitaires et les carrières dites socialement prestigieuses.

Pourtant, les filles réussissent mieux scolairement que les garçons depuis plusieurs années déjà. Mieux connaître les stéréotypes de genre et leurs effets sur ce que les enfants pensent d’eux-mêmes, sur leurs notes, leur motivation, ou encore leurs choix d’orientation scolaire peut aider à comprendre, au moins partiellement, ce paradoxe.

À l’appui des travaux les plus récents menés en psychologie sociale dans le domaine des stéréotypes de genre, de nombreuses questions seront abordées. Quels sont les stéréotypes de genre dans le domaine scolaire et comment agissent-ils sur ce que les élèves pensent d’eux-mêmes, sur leurs performances, leur motivation, ou encore leurs choix d’orientation scolaire ? À l’heure où l’égalité entre les femmes et les hommes constitue une priorité clairement affirmée et partagée, comment peut-on lutter simplement les effets négatifs des stéréotypes de genre, lesquels, en imprégnant les mentalités, agissent comme de puissants facteurs de discrimination et perpétuent la domination masculine dans notre société. L’école peut-elle jouer un rôle dans la promotion de l’égalité des sexes en proposant des contextes d’apprentissage susceptibles d’atténuer les effets délétères des stéréotypes de genre ?

Delphine Martinot

Delphine Martinot

Professeure des Universités en Psychologie Sociale
Laboratoire de Psychologie Sociale et Cognitive, UMR CNRS 6024
Université Blaise Pascal .

Bibliographie :
Bonnot, V, Neuville, E, Rastoul-Migne, C. (2012). Stéréotypes d’incompétence: les compétences professionnelles d’une menace sociale. L’orientation scolaire et professionnelle, vol 41, n°1, pp. 77-07.
Guimond, S. (2004).  Lutter contre le racisme et le sexisme en milieu scolaire. Dans M.-C. Toczek & D. Martinot (Eds.), Le défi éducatif : Des situations pour réussir (pp. 169-195).  Paris: Armand Colin.
Morin-Messabel, C. & Salle M. (2013). A l’école des stéréotypes. Paris : L’Harmattan.

Informations pratiques

À Paris – Université Paris Descartes – Amphithéâtre VULPIAN

Tarif :
– Tarif public : 10,00 €.
– Adhérents FFPP : 5,00 €.
– Étudiant : 5,00 € (présentation carte étudiant à l’entrée de la conférence).
Inscriptions possibles sur place, tarif : 10,00 €. Paiement en espèce ou par chèque. Tarif étudiant 5,00 €, uniquement sur place sur présentation de la carte d’étudiant.

 

About the author:

Logo Université Paris Descartes

Back to Top