Archives Séminaires

Archives Séminaires

Aucun commentaire sur Archives Séminaires

Séminaire Serge Guimond (Université Blaise Pascal, LAPSCO -CNRS UMR 6024) - Lundi 04 avril 2016

L’impact des politiques d’intégration sur les préjugés: du multiculturalisme à la laïcité
 Serge Guimond, Université Blaise Pascal, LAPSCO (CNRS UMR 6024)

Existe-t-il des politiques nationales efficaces pour développer des relations intergroupes harmonieuses et réduire les préjugés ? Si oui, quels sont les processus qui expliquent l’effet de ces politiques ? Après avoir distinguer les politiques qui existent dans différents pays, on présentera les résultats d’une série de recherches effectuées au Canada, aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne, en Allemagne et en France afin de répondre à ces questions.

Ce séminaire aura lieu le lundi 04 avril 2016 à 14h dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire Yvette Assilaméhou-Kunz (Université Sorbonne Nouvelle Paris 3) - Lundi 07 Mars 2016

Comment notre façon de décrire les groupes et leurs membres joue un rôle dans la perpétuation des biais intergroupes ? Recherches sur le biais linguistique intergroupe
Yvette Assilaméhou-Kunz, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, Laboratoire Communication, Information, Médias

De nombreux travaux ont mis en évidence que les biais intergroupes s’expriment dans notre façon de communiquer. Plus spécifiquement, les recherches sur les biais linguistiques examinent comment les biais intergroupes s’expriment subtilement dans notre manière de décrire les groupes et leurs membres. L’un des biais linguistique les plus étudiés est le biais linguistique intergroupe (Linguistic intergroup bias, LIB, Maass, Salvi, Arcuri et Semin, 1989), une expression implicite du favoritisme endogroupe dans les descriptions de l’endogroupe et de l’exogroupe. Ce biais se traduit qui se traduit par l’utilisation préférentielle de termes abstraits (i.e. adjectifs) pour décrire les comportements positifs de l’endogroupe et négatifs de l’exogroupe (e.g. le membre de l’endogroupe est serviable, le membre de l’exogroupe est agressif), et à l’inverse, l’emploi de termes concrets (i.e. verbes d’action) pour décrire les comportements négatifs de l’endogroupe et positifs de l’exogroupe (e.g. le membre de l’endogroupe a donné un coup de poing à quelqu’un, le membre de l’exogroupe a tenu la porte à quelqu’un). Une première partie présentera les principaux travaux concernant les mécanismes du LIB et ses conséquences sur la perpétuation des biais intergroupes. Une deuxième partie sera consacrée à la présentation de résultats obtenus dans un programme de recherche visant à prendre en compte le rôle des normes sociales dans l’utilisation du LIB et ses effets.

Ce séminaire aura lieu le lundi 07 mars 2016 à 14h dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire Nicolas Morgado (Université Paris Ouest Nanterre La Défense) - Lundi 22 Février 2016

L’influence des contraintes physiques et sociales des actions sur la perception de l’espace
Nicolas Morgado, Université Paris Ouest Nanterre La Défense

Les actions que les individus réalisent dans leur vie quotidienne sont soumises à un ensemble de contraintes physiques (e.g., effort) et sociales (e.g., invasion de l’espace personnel) qui donnent un cadre à leur réalisation. Selon certaines théories incarnées, les contraintes des actions influenceraient la perception visuelle de l’espace afin de faciliter la planification d’actions conservatrices pour l’organisme. Après vous avoir donné un bref aperçu de ces théories, je présenterai des études que nous avons réalisées avec mes collaborateurs et qui semblent compatibles avec les hypothèses qui découlent de ces théories.

Ce séminaire aura lieu le lundi 22 février 2016 à 14h dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire Céline Buchs (Université de Genève) - Lundi 01 Février 14h

Le travail entre pairs : entre soutien et menace
Céline Buchs, Université de Genève

Proposer aux étudiants de travailler de manière coopérative devrait créer un environnement dans lequel les compétences des membres du groupe devraient être considérées comme une source de soutien informationnel. En cas de divergence, les étudiants devraient résoudre de manière constructive leurs différents points de vue, favorisant une intégration des informations et des positions. Cependant, nos recherches montrent que les élèves et les étudiants ne sont préparés à coopérer. Nous nous sommes intéressés aux mécanismes susceptibles d’entraver la coopération, et conduisant à des confrontations compétitives menaçantes pour les compétences et problématiques pour les apprentissages.

Après avoir documenté la facilité avec laquelle des apprenants peuvent basculer sur un mode compétitif même avec des instructions de travail coopératif, nous présenterons des interventions courtes pour préparer les étudiants à coopérer et renforcer la qualité des apprentissages. Ces recherches appliquées soulignent l’importance de proposer une structuration coopérative claire pour que le travail de groupe soit efficace en termes d’apprentissages cognitifs. Ces interventions, à l’école primaire et à l’université, suggèrent que les enseignants peuvent faciliter les apprentissages avec un investissement raisonnable.

Céline Buchs est maître d’enseignement et de recherche dans le domaine « Processus sociocognitifs et interactions sociales ».
Ses recherches s’insèrent dans le groupe de recherche Développement, Apprentissage et Intervention en  Situation Scolaire (DAISS) dirigé par le Professeur Marcel CRAHAY. Ses intérêts de recherche portent sur les dimensions sociales dans les situations d’enseignement-apprentissage. Ils concernent plus particulièrement les situations d’apprentissage entre pairs, la transformation des connaissances, des croyances et attitudes, les effets des pratiques évaluatives sur la motivation et l’apprentissage ainsi que la menace des compétences dans la sélection académique.

Ce séminaire aura lieu le mardi 15 décembre 2015 à 14h dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire Estelle Masson (Université de Bretagne Occidentale) - Lundi 25 Janvier 2016 14h

Les Français face à leur alimentation : l’importance du partage et de la santé

En France, depuis plusieurs décennies, la conjonction de différents facteurs a contribué à problématiser le rapport du mangeur à son alimentation. Parmi ces facteurs, l’amplification du processus d’individualisation et de médicalisation de l’alimentation, mais aussi le développement de l’industrialisation des processus de production et de transformation des denrées alimentaires, ont conduit une part de plus en plus importante de la population à s’interroger sur ce qu’elle mange. Dans ce contexte en évolution nous proposerons dans un premier temps une analyse des spécificités du rapport à l’alimentation des Français aujourd’hui. Pour ce faire nous nous appuierons sur les résultats d’une étude transculturelle (Fischler et Masson 2008) qui associait approche qualitative et quantitative. Cette étude menée conjointement dans 5 pays européens (France, Suisse, Italie, Allemagne et Royaume-Uni) et aux Etats-Unis, auprès de plus de 7000 personnes, montre l’importance des notions de plaisir et de partage dans les représentations sociales des Français.

Dans un second temps nous nous intéresserons à la question de la frontière entre aliment et médicament que vient brouiller la prolifération de nouveaux produits dotés d’allégation santé. En nous appuyant sur les données recueillies lors de la réalisation du programme de recherche ANR ALLEGNUTRI, qui proposait la triangulation de dispositifs qualitatifs, quantitatifs et expérimentaux de recueil de données, nous montrerons comment et pourquoi ces nouveaux produits peinent à trouver place dans les taxonomies profanes du mangeable.

Estelle Masson est maitre de conférences en psychologie social au laboratoire CRPCC à l’université de Bretagne Occidentale.

Ce séminaire aura lieu le lundi 25 janvier 2016 à 14h00 dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire Christophe Blaison (Humboldt-Universität zu Berlin, Berlin) - Lundi 07 Décembre 2015 11h

Places derive affective meaning from their position among other places : Relative judgment applied to spatial context
Christophe Blaison, Humboldt-Universität zu Berlin

Some places are nice, others are bad. Environmental psychologists investigated why people favor some places over others. This endeavor is important because it has implications for the design of better environments or for the prediction of people´s behavior in geographical space. As far as we know, their analysis rested on the intrinsic properties of places, however. The talk will present experimental research about the complimentary view: people do not only appraise places in isolation, but against the backdrop of other places within the spatial context. We will tackle several issues revolving around this theme. For example, how does people´s appraisal of place change as a function of distance to bad vs. nice locations? Is the influence of nice locations able to counter the one of bad locations? Does place attachment protect against the influence of bad locations? Can borders protect against bad locations? To develop our model of relative judgment in spatial context we adapted theoretical tools from social psychology and psychophysics. This work contributes to better understand how people construct the affective properties of environmental representations.  

Keywords: affective judgment, balance theory, range theory, assimilation/contrast, spatial cognition.

Ce séminaire aura lieu le lundi 07 décembre 2015 à 11h00 dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire de Jeff Stone (University of Arizona) - décembre 2015 14h

Ce séminaire aura lieu en decembre 2015 à 14h00 dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire de Anne-Lorraine Wagner - Lundi 28 septembre 2015 14h

Les apports de la psychologie sociale à la gestion de la diversité au sein des organisations
Anne-Lorraine Wagner, Université Paris Descartes

Depuis la loi du 16 novembre 2001 relative à la lutte contre les discriminations et les condamnations largement médiatisées de certaines grandes entreprises qui lui ont succédé, cette problématique, chère à la psychologie sociale, a pu trouver un terrain d’application en pleine expansion au sein des organisations, notamment avec la popularisation de la notion de diversité au cours de cette dernière décennie. Dans cette présentation, nous évoquerons les questions posées par l’évaluation de l’efficacité des  actions de sensibilisations, de formations, et  des dispositifs mis en place pour répondre à cette préoccupation croissante, et par l’incapacité de bon nombre de ces actions à améliorer les relations intergroupes. L’échec ou la modeste réussite de certains de ces dispositifs incite à considérer la pertinence du rapprochement du champ théorique des influences sociales de celui des relations intergroupes. Nous nous intéresserons également à la question des normes, valeurs et idéologies pouvant être mobilisées en tant que levier pour lutter contre les discriminations. Parmi les idéologies à l’égard de la diversité, nous présenterons des résultats s’appuyant sur cadre conceptuel de l’acculturation (le modèle d’acculturation interactive de Bourhis, Moise, Perreault, & Senecal, 1997, en particulier). Nous terminerons en évoquant les partenariats envisageables et les pistes de recherche en lien avec le sentiment de menace et les émotions constituant d’autres paramètres essentiels à prendre en considération pour favoriser des relations intergroupes harmonieuses au sein des organisations.

Ce séminaire aura lieu le lundi 28 septembre 2015 à 14h00 dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire de Mélanie Langer - Lundi 15 juillet 2015 14h

Digital Dissent: A machine-learning analysis of the informational and motivational contents of tweets during the Occupy Wall Street demonstrations in New York City on May Day 2012
Mélanie Langer, New York University

We analyzed the contents of 23,810 tweets to predict participation over a 12-hour period during Occupy Wall Street demonstrations on May 1, 2012. On the basis of social psychological theory, we manually coded a subset of tweets for eight motivational types of content hypothesized to be associated with collective action and applied supervised learning techniques to understand what types of content predicted participation in a demonstration. We observed that social identification, user ideology (being liberal vs. conservative), and approval of the movement all significantly predicted the likelihood of participation. Somewhat surprisingly, individual and collective self-interest, collective self-efficacy, and anger were largely unrelated to participation, although anger was a strong predictor of opposition to Occupy Wall Street. This research may suggest that, at least in the case of a left-leaning protest, social identification and ideology—more than emotions or self-interest or anticipation of success—are associated with participation. This work illustrates the promise of machine learning to analyze new data sources to study protest activity, and these results inform strategic campaigns that employ protest as a tactic.

Ce séminaire a eu lieu le mercredi 15 juillet 2015 à 14h dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire de May Ling Halim - Lundi 06 juillet 2015 10h

The Development of Intergroup Gender Attitudes
Dr. May Ling Halim, Assistant Professor of Psychology, California State University Long Beach. Culture and Social Identity Development Lab

Gender is usually the first social category that children learn that they belong to and with which they strongly identify. Thus examining children’s early attitudes towards girls and boys can provide unique insights into the development of intergroup bias. I will present several studies investigating whether children show biased attitudes during early childhood in accordance with social identity theory and cognitive theories of gender development. Next, I will examine whether children’s gender attitudes predict actual intergroup behavior. Finally, I will provide evidence for contributing factors that shape children’s early gender attitudes, focusing on gender identification and social cognitive development.

Ce séminaire a eu lieu le lundi 06 juillet 2015 à 10h dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire de Dirk Wentura - Lundi 29 juin 2015 14h

Beyond good and bad : Automatisms of evaluation
Dirk Wentura, Saarbrücken

Evaluative processes are essential for human feeling, acting, and reasoning. Given the prime impor­tance of evaluative processes, it is not surprising that basic research in psy­chology has been concerned for quite some time with the topic of – broadly speaking – the automaticity of eva­lua­tions. Typically, this term refers to the question: How unconscious, unintentional, fast, and uncontrollable is the processing of evaluative features of stimuli? How strongly, for example, do evaluative aspects influence basic cognitive processes even when this “meddling-in” is de­fi­ni­te­ly not the person’s actual goal? Against this backdrop, a well-known sub-discipline of psychology has evolved which is internationally known as Cognition and Emotion. The field is characterized by experimental paradigms adapted from cognitive psychology (e.g., Stroop, priming, cuing) which aim at assessing fast, involuntary, possibly unconscious processes. However, it is striking that these paradigms, though allowing for fine-grained explorations of facets of automaticity, involve some implausible constraints. In the vast majority of studies only the valence dichotomy of good (positive, pleasant) and bad (negative, unpleasant) is assessed. Theoretical considerations as well as empirical results indicate a more differentiated view. I will present a series of studies showing automatic evaluation beyond good and bad. Most of the studies focus on the use of masked (i.e., at least subjectively unconscious) presentation of stimuli, since this can be considered the “silver bullet” to show automatisms.

 

Ce séminaire a eu lieu le lundi 29 juin 2015 à 14h dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire de William Klein - Lundi 15 juin 2015 14h

Self-affirmation: From Theory to Process to Impact
Séminaire William Klein, University of Pittsburg

In this talk, I will discuss how engaging in self-affirmation opportunities can reduce defensive reactions to threat, with a focus on possible cognitive, emotional, and motivational mechanisms. Data from several studies using disparate samples and outcomes, and using both individual difference and experimental operationalizations of self-affirmation, will be presented. Finally, attention will be devoted to boundary conditions of these effects.

Ce séminaire a eu lieu le lundi 15 juin 2015 à 14h dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire de Cécile Nurra - Lundi 1er juin 2015

Du soi futur à l’action présente : une question de pertinence psychologique
Cécile Nurra, Université Pierre Mendes France, Grenoble

On demande souvent aux enfants ce qu’ils vont être lorsqu’ils seront adultes. On les avertit ensuite qu’il faut travailler dur à l’école pour faire en sorte que ce souhait devienne réalité. Toutefois, imaginer son activité future dans 10 ans n’influence pas nécessairement le travail scolaire comme les adultes l’espèrent. Un important mécanisme pouvant expliquer sous quelles conditions un soi futur influence les comportements présents est la pertinence psychologique (Higgins, 1998 ; Schwarz, 1998, 2010).

Un soi futur accessible devrait influencer les comportements présents, et donc les performances, lorsqu’il parait pertinent pour la tâche à réaliser. Le soi futur acquerrait une pertinence psychologique lorsque ce dernier est ressenti comme connecté au présent. A travers plusieurs études, nous montrerons donc que ce soi futur activé comme subjectivement connecté au soi présent influence les comportements. Nous observons une modification des comportements indépendamment des différentes caractéristiques concrètes habituellement connues pour influencer l’action présente (proximité, détail, positivité, …). Ces résultats apparaissent alors même que ce soi futur est objectivement lointain et que sa pertinence dans le présent n’est pas forcément évidente.

Ce séminaire a eu lieu le lundi 1er juin 2015 à 14h30 dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire de Maria Augustinova - Lundi 18 mai 2015

L’influence du contexte social dans la tâche Stroop
Maria Augustinova, Université Blaise Pascal, Clermont-Ferrand

Depuis sa conception, la tâche dite de Stroop (Stroop, 1935) constitue un terrain particulièrement fertile pour l’étude de différents aspects de la cognition humaine. Or cette étude se déroule traditionnellement dans un « vacuum social ». Au cours de cette présentation, je présenterai les données empiriques montrant une forte perméabilité des processus cognitifs mobilisés par la tâche Stroop au contexte social. En m’appuyant en particulier sur l’articulation entre l’approche cognitive et l’approche fonctionnelle en psychologie (voir e.g. De Houwer, 2011), je terminerai cette présentation par les perspectives qu’offre la psychologie sociale pour l’étude de la cognition humaine.

 

Ce séminaire a eu lieu le lundi 18 mai 2015 à 14h dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire de Jorge Vala - Lundi 11 mai 2015

Intergroup time bias: nouvelles recherches et nouvelles questions
Jorge Vala, ISCTE Lisboa

Ce séminaire a eu lieu le lundi 11 mai 2015 à 14h dans la salle 5028 situé au sein du laboratoire LPS de l’Institut de psychologie de l’Université Paris Descartes

Pour assister au séminaire :

Plan

Séminaire d'Emmanuelle Ceaux - Lundi 25 juin 2012

Le stress en milieu médical : quels effets sur la performance des internes en chirurgie ?

Le milieu hospitalier est un environnement professionnel reconnu comme stressant pour les différents acteurs et notamment pour les chirurgiens. Cependant, les effets du stress sur la performance des individus sont complexes: le stress diminue la performance dans certaines circonstances ou la favorise dans d’autres. Les conséquences peuvent être d’autant plus importantes pour les internes en formation : le compagnonnage, principal mode de formation des futurs praticiens, permet certes l’autonomisation progressive des futurs chirurgiens mais ajoute du stress à ce contexte professionnel. Quand est-il alors des effets du stress sur leur performance des actes chirurgicaux ? Cet exposé présente une série d’études expérimentales menées afin de répondre à cette question. Les résultats indiquent que le stress a des effets délétères sur la performance et sur l’efficience de traitement des internes. Nous aborderons en discussion l’importance des techniques de gestion émotionnelle. Enfin, nous présenterons les outils mis en place afin de faciliter l’apprentissage en chirurgie orthopédique.

Séminaire de David Rodriguez - Mardi 23 mai 2012

Interpersonal relationships: Initiation, Development and Maintenance

In this talk I will present a set of studies from two interconnected lines of research within interpersonal relationships literature. First I will talk about initial attraction, defined as the feeling promoted on a first unilateral perception of an unknown target. The importance of this phenomenon stems from the fact that it is the first stage for the possible initiation and development of a new voluntary relationship. As such, we argue that initial attraction may be influenced by variables directly related with the individual’s perception of others. A set of experimental studies show that the impact of a more positive mood, the feeling of familiarity and the target’s attractiveness on the initial attraction feeling, are all mediated by the perception of the target as more similar to oneself. Directly related to this first line of research, a second one focused on the variables influencing the decision to maintain/end one’s romantic relationship, and the pursue/attentiveness to alternative partners. I will show the importance of general commitment and its distinctiveness from moral commitment in influencing one’s satisfaction towards the relationship, the perception of quality among alternatives and the investments applied in the relationship. Not only commitment is of extremely importance for the subsequent derogation of alternative partners, it also is related to one’s self-regulatory focus within the romantic relationship. These results will be discussed at the light of romantic relationships framework.

Séminaire de Mandy Hütter - Lundi 26 Mars 2012

mandy_hutter

Mandy Hütter

Mandy Hütter, Université de Heidelberg, Allemagne

The investigation of evaluative conditioning (EC) has been mainly concerned with Evaluative Identity Conditioning (EIC). That is, a concrete stimulus (conditioned stimulus, CS) is paired with valent information (unconditioned stimulus, US) and consequently acquires the valence of that stimulus. Evaluative Cue Conditioning (ECC), on the other hand, refers to a feature shared by all CSs acquiring valence through its correlation with US valence. The present research tries to answer the question whether ECC influences attitudes over and above EIC. I argue that both EIC and ECC can be learned at the same time, but the expression of the learned feature contingency depends on the complexity and novelty of the CSs. Thus, in several experiments I compare EIC and ECC effects for individualistic photographic CSs on the one hand and schematic CSs on the other. The results confirm that although feature contingencies can be extracted in photographic and schematic material, ECC can only be observed in schematic material. EIC, which is demonstrated for photographic stimuli only, is not moderated by feature contingencies. Implications pertaining to the generalization of the different EC effects will be discussed.

Séminaire de Uwe Flick - lundi 20 février 2012

Triangulation in the study of health problems – the case of homeless adolescents

Complex social problems sometimes ask for more comprehensive methodological approaches. The concept of triangulation refers to combining several methods and multiple theoretical backgrounds. This combination can refer to linking qualitative and quantitative approaches and to using several qualitative methods. The concept of triangulation (in difference to mixed methods approaches) will be discussed in this talk also for practical issues of doing qualitative research with it. As an example, recent research on health problems of homeless adolescents will be used.

Séminaire de Sibila MARQUES - 28 novembre 2011

Self-stereotyping and health: integrating different perspectives to understand health perceptions and behaviours in older people

The social psychology of health is especially interested in explaining the psycho-social determinants that intervene in the promotion and maintenance of health and in the recovery and adjustment to illness (Lima, 2008). In this work we follow this general perspective and we are particularly interested in understanding how the application and integration of different theories of self-stereotyping may help us understand health behaviors and cognitions in older people. Specifically, our main goal in these studies has been to explore the effect that the activation of different contents of aging stereotypes – positive and negative –  and age identity interact to determine risk estimates regarding typical illnesses of aging.

About the author:

Logo Université Paris Descartes

Back to Top